A vot’bon cœur m’sieurs dames !

« Lamentable ! » ; « c’est tout bonnement incroyable » ; « Quatre mots: solidarité, tristesse, colère, espoir »,… tels sont les commentaires que l’on retrouve sur le blog de la BIUS.

En effet, c’est une situation inédite que nous avons vécu en ce début d’année lorsque la bibliothèque interuniversitaire de santé (BIUS) annonce sur son blog qu’elle se voit contrainte d’interrompre un grand nombre d’abonnements. Qu’une bibliothèque de référence, CADIST pour la médecine, l’odontologie et la cosmétologie en soit réduite à cette décision est révélateur des difficultés qu’éprouvent les bibliothèques universitaires mais de façon plus large l’enseignement supérieur à en croire le projet de loi de finances 2015 voté en première lecture le 18 novembre 2014.

Les réactions ne se font pas attendre : étudiants, présidents d’université et même les éditeurs en sont quelques exemples (ndlr : liste non exhaustive) :

Touche pas à ma BU

L’Université de Versailles Saint-Quentin sacrifie ses BU

Coupes budgétaires à l’université : les étudiants de Clermont montent au front

Les universités victimes du « coup de rabot » budgétaire

Des éditeurs soutiennent la BIU Santé

Qu’en penser ? Suffit-il de se dire c’est la crise et puis voilà ! Où en sont les BU ? Et nous, sommes-nous épargnés ? Si oui, pour combien de temps ? Et ailleurs ? Que de questions et d’incertitudes. Et vous qu’en pensez-vous ?

Aline Mazin

2 réflexions sur “A vot’bon cœur m’sieurs dames !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s