Crème et chat qui ment

Crème et chat qui ment [Texte imprimé] / Dostoïevski ; préf. de Georges Nivat,… ; trad. de D. Ergaz, V. Pozner. – [Paris] : Gallimard, DL 2001. – 1 vol. (XXXVII-669 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm. – (Collection Folio, Classique) . – Numérotation dans la coll. principale : 2661 .- ISBN 2-07-039253-8 (br.). Ça vous parle ? Ou presque ?

De passage à Paris, vous avez peut-être eu l’occasion de découvrir l’exposition de Clémentine Mélois.

La plasticienne s’est amusée à détourner titres, illustrations et noms d’auteurs pour donner vie à sa bibliothèque dans laquelle Jacques Pervers côtoie Boris Viande (« Légume des jours »). Elle répertorie ses anagrammes, contrepèteries, homophonies et permutations de la culture classique et populaire dans un ouvrage paru aux éditions Grasset.

Clémentine Mélois

Si l’inspiration vous en dit, n’hésitez pas à nous faire découvrir votre propre bibliothèque.

Aline Mazin

Une réflexion sur “Crème et chat qui ment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s