La formation des usagers à distance

Enquête-1

J’ai commencé début février un stage de trois mois portant sur la formation à distance des usagers. Même si le stage n’est pas encore fini, les réflexions et idées que j’ai rencontrées au cours de mes recherches méritent leur place sur ce blog de veille.

Saviez-vous que la Commission européenne a défini très clairement ce qu’était la formation à distance, ou e-learning ? Si l’on en croit un rapport publié en 2000-2001, il s’agit de « l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance. » (source :  site Eduscol)

La formation à distance aujourd’hui a donc bien évolué : elle est en ligne, et non plus par courrier.

Elle est partout aujourd’hui, pour les usagers comme pour le personnel : dans une enquête de l’ADBU, dont les résultats ont été publiés en novembre 2014, dans un rapport de l’Inspection général des bibliothèques mis en ligne en février 2015 ou dans un mémoire d’ENSSIB, disponible sur la bibliothèque numérique depuis mars 2015.

La question est d’actualité, mais aussi à la mode : MOOC (Massive open online courses) et serious games séduisent les universités de par le monde, ainsi que leurs bibliothèques. Les États-Unis ont une avance considérable sur la question, mais la France rattrape son retard, avec le lancement début 2014 de la plate-forme France Université Numérique. N’hésitez pas à aller voir les MOOC proposés, de l’optimisation stochastique évolutionnaire à la Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer, il y en a pour tous les goûts et tous les profils.

Les bibliothèques peinent encore à se positionner sur le champ de la formation à distance, comme l’a montré une enquête que j’ai menée en février 2015. L’expérience et les moyens manquent : humains, financiers… Même si la formation fait partie des missions des bibliothèques (elle y est inscrite par le décret 2011-996 du 23 août 2011 et est pratiquée depuis longtemps, elle n’est pas valorisée partout de la même façon. Cette revalorisation actuelle de la formation à distance est une occasion à ne pas laisser passer, pour l’image des universités et des bibliothèques.

                                                                                                          Alice Caillé

Une réflexion sur “La formation des usagers à distance

  1. Pingback: Pédagogie et innovations | C'est pas demain la veille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s