#PAL de fin d’année

Les vacances de fin d’année approchent à grand pas. Afin de vous détendre pendant cette pause bien méritée, les collègues en charge des secteurs de généralités vous proposent leurs coups de cœur. Nous espérons que ces suggestions vous inspireront. Si vous passez le pas de l’emprunt, n’hésitez pas à nous faire part de votre avis en commentaire. 😉

La recommandation de Nathalie

Petite fiche de lecture en mode télégraphique pour petit roman facile à emporter ! Vous ne ratez jamais la sortie du dernier roman de Camilla Lackberg ? Vous n’arrivez toujours pas à prononcer Fjällbacka ? Vous attendez avec impatience le retour d’Erica Falck ? Alors, vous serez peut-être un peu interloqué avec le « petit » dernier de Camilla Lackberg et ses 141 pages ! Femmes sans merci est un Polar féministe qui dénonce les violences faites aux femmes et qui surfe sur la vague #MeToo. L’écriture est enlevée, tout va très vite et très loin… Donc, pour résumé, pas le pavé habituel de Camilla Lackberg mais un petit roman qui vous permettra d’attendre agréablement l’arrivée du père Noël au pied de la cheminée… Bonne fêtes de fin d’année à tous !

La suggestion d’Odile

Je m’appelle Radar de Reif Larsen est le roman que je vous propose de découvrir. Histoire intrigante d’une famille serbo-américaine dont le petit garçon a une maladie mystérieuse, puis les chapitres suivants nous emmènent dans différents pays et continents et à différentes époques de manière toujours aussi intrigante et passionnante. Un livre très documenté qu’on dévore du début à la fin ! 😉

Le coup de cœur de Mossane

Dans son nouveau roman, Histoire du fils Marie-Hélène Lafon raconte l’histoire de la face cachée d’une famille. André n’a jamais connu son père, quant à sa mère, elle ne l’a pas élevé, préférant le laisser aux bons soins de sa sœur. Il vit donc dans le Lot avec sa tante Hélène et ses trois cousines qu’il considère comme ses sœurs. Il est aimé, mais il a toujours au fond de lui l’envie de découvrir d’où il vient. L’histoire racontée par Marie-Hélène Lafon traverse un siècle mais ne se fait pas de manière chronologique. L’auteur valse avec les époques en nous faisant découvrir les personnages qui marquent cette famille. Si cette écriture alambiquée peut surprendre, elle n’est pas étourdissante pour autant. Grâce à sa plume simple et sans fioriture, Marie-Hélène Lafon parvient à nous transporter et à nous donner envie de dévorer les mots qu’elle a choisi d’écrire.

Billet coordonné par Hélène Mistretta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s