Récit d’une histoire vraie : travailler deux mois avec des bibliothécaires

Bonjour, je m’appelle Noémie P. J’ai fait un DUT Statistique et Informatique Décisionnelle (STID) à Vannes et suis désormais en 4e année d’Informatique et Statistique (IS) à Polytech Lille. J’ai travaillé deux mois au SCD, aux côtés de Natacha LECLERCQ-VARLAN pour dépouiller et analyser deux enquêtes, lancées par le SCD du 29 Mars au 23 Avril 2021, dont l’objectif était de mesurer la satisfaction de ses usagers et de comprendre la conséquence de la crise sanitaire sur leurs usages des BU.

Ce stage m’a fait découvrir les dessous des bibliothèques de l’Université de Lille. Côtoyant beaucoup Excel depuis 4 ans maintenant, ma plus grosse surprise a été de voir que cet outil n’est pas le B.A.-BA de tous, alors qu’il peut se révéler utile.

Et si je vous expliquais simplement ce que j’ai fait pendant ces deux mois ?

1 – Se familiariser avec les enquêtes

Cette étape est la plus importante : c’est la base des analyses qui suivront. Cette étape permet d’avoir un premier aperçu de la base de données : combien y a-t-il de questions ? De réponses ?

2 – Nettoyer les données avec R Studio (Environnement de développement)

Utilisation d’un langage de programmation appelé R par le biais de R Studio.

Exemple de l’interface R Studio (cliquer pour agrandir) :


A quoi sert le nettoyage des données ? À obtenir une base de données exploitable.

Exemple :

Soient 2 personnes A et B qui ont répondu à la question « Quelle bibliothèque fréquentez-vous ? ». L’un a répondu « BU Sces PO » et l’autre a renseigné « Sciences Politiques ». Le nettoyage des données consiste à remplacer ces deux réponses par « Bib Sciences Politiques ».

3 – Réaliser des graphiques avec Tableau Desktop de la société Tableau Software (Société produisant des outils de visualisation de données)

Exemple de l’interface Tableau Desktop (cliquer pour agrandir) :

La mission d’analyser les enquêtes a été longue car les questionnaires étaient longs, mais en analyse de données, ce sont souvent les mêmes traitements : si on sait comment faire le premier, alors les autres sont semblables.

Selon moi, les fichiers Excel ne doivent pas être source d’angoisse, au contraire, il existe pleins d’outils ludiques, comme Tableau, qui permettent de traduire les données simplement en graphique ou tableau, et sans erreur, contrairement aux filtres Excel ou une erreur est vite arrivée. Alors n’hésitez-pas à vous renseigner sur ces outils ou bien faire appel à des étudiants qui y sont formés.

Pour en savoir plus :

R. Studio : https://fr.wikipedia.org/wiki/RStudio

Tableau Software : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_Software – Petit plus : une licence d’un an gratuite pour les étudiants et les enseignants

Noémie Prouteau

Une réflexion sur “Récit d’une histoire vraie : travailler deux mois avec des bibliothécaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s