Quoi de neuf chez les bibliothèques numériques ?

Pour cet avant dernier billet avant l’été, parlons un peu bibliothèques numériques. Cela fait plusieurs années que nous sommes habitués à Gallica et Europeana. Ce sont des projets d’envergure nationale ou européenne, on en a beaucoup parlé lors de leur création, mais avez-vous suivi leur évolution ?

Je vous propose un petit tour d’horizon. Lire la suite

Réutiliser des images en toute liberté

image

source : Gallica

Pour partager un contenu, il faut qu’il soit composé de contenus eux-mêmes ouverts. Aujourd’hui, les images sont de plus en plus présentes : dans un support de cours, une page web, un rapport d’activité…

Avant d’ouvrir et de diffuser ces documents, assurez-vous que les images utilisées sont aussi sous licence libre. Les licences Creative Commons, maintenant très répandues, permettent de réutiliser facilement un contenu, à la condition de citer la source (6 licences sont possibles, selon l’étendue des droits autorisés). Pour les œuvres du domaine public, la licence ouverte Etalab permet une liberté encore plus grande.

 

Où trouver des images libres de droits ?

Voici 5 astuces issues d’échanges entre collègues :

  • La recherche d’image sur Google permet de tirer parti de la puissance d’indexation du moteur, et le menu « Outils de recherche / réutilisation et modification autorisées » permet de filtrer les images réutilisables.
  • Search Creative Commons est un portail dédié aux images libres.
  • Osez le « vintage » : Gallica ou la National Gallery of Art proposent de belles images d’art. C’est l’occasion de valoriser notre patrimoine.
  • Do it yourself : Pourquoi ne pas créer vos propres images ? Un smartphone suffit pour photographier votre environnement.
  • Attention toutefois, si vous prenez en photo des personnes, demandez-leur de signer au préalable une autorisation de réutilisation (un formulaire en ligne est proposé par le service TICE).

Solenn Bihan

Hey, coconcevons le reprototypage du fonctionnaire en bottom-up!

Logo superpublic

Mais qu’est-ce que c’est que ce titre?  « Fonctionnaire »?  « bottom-up »?  et « co-conception » ? Il n’en fallait pas moins pour retenir l’attention de mon petit cerveau à l’affût d’informations relative au management du service public, et à l’image de la fonction publique en général. Car il est toujours intéressant (je trouve) de se pencher sur l’image que nous, fonctionnaires, donnons de notre travail, sur les clichés que l’on peut nous renvoyer, à tort parfois, ou à raison, aussi …
Si je suis parfaitement honnête, c’est aussi parce que ce type de « nov-langue* » administrativo-managério-ésotérique m’amuse beaucoup – quand elle ne m’agace pas- et que je voulais voir à quelle sauce usagers et agents du service public étaient mangés… Lire la suite