Podcasts et bibliothèques

Sur mon temps libre, j’écoute de nombreux podcasts. Des podcasts sérieux, impertinents ou joyeux qui ont tous un point commun : ils ne parlent JAMAIS de bibliothèque (ni de près, ni de loin) ;-).

A force d’en écouter j’ai fini par me demander si je ne pouvais pas « optimiser » cette passion dans mon travail, afin de joindre l’utile à l’agréable. J’ai alors eu l’idée de publier sur le principe des revues de presse, des « revues de podcasts » dans le secteur disciplinaire que je gère. Cela a suscité des réactions chez mes collègues. Dans ma veille professionnelle j’ai également constaté que des initiatives étaient mises en place autour des podcasts. Il me semblait donc intéressant de revenir sur ce sujet dans un billet de blog.

Vous avez dit podcast ?

A l’occasion de la deuxième édition du Paris Podcast Festival, une étude réalisée par l’institut CSA montrait l’usage croissance de ce média. Ainsi en 2019, 9 % des français indiquaient écouter au moins un podcast chaque semaine. Mais un podcast c’est quoi ?

Il s’agit d’un contenu audio diffusé sur internet et disponible en téléchargement ou en streaming. Le podcast peut être :

  • la reproduction d’un contenu radio (l’émission qu’on n’a pas eu l’occasion d’écouter et qu’on veut « rattraper ») ou
  • la création d’un contenu audio originale. On parle alors de « podcast natif ». Dans ce cas le podcast est soit produit par un studio (comme Nouvelles Ecoutes ou Binge Audio) soit par un.e créateur.trice indépendant.e.

Le podcast peut prendre la forme d’une émission unique (c’est rare) ou peut faire l’objet d’une publication en série (avec une périodicité définie ou non).

Podcast et monde universitaire

A l’occasion d’une séance de dédicace de son livre « Les couilles sur la table » (issu du podcast du même nom), j’ai interrogé Victoire Tuaillon pour savoir comment réagissaient les enseignants-chercheurs qu’elle sollicitait. Avait-elle été déjà confrontée à des refus ? Les chercheurs étaient-ils réfractèrent ? Elle m’a indiqué n’avoir essuyé aucune fin de non-recevoir et que tous étaient enthousiastes à l’idée de s’associer à un tel projet.

Les enseignants-chercheurs ont investi depuis de nombreuses années la radio notamment via France Culture et sont de plus en plus présents dans l’univers du podcast. Dans un contexte universitaire où la prescription enseignante est importante pour de nombreux étudiants, les podcasts ont ainsi toute leur place en bibliothèque universitaire. C’est un contenu facilement valorisable à côté de nos collections « traditionnelles ».

Et les bibliothèques dans tout ça ?

Des initiatives locales tendent à apporter de plus en plus de visibilités aux podcasts. Ainsi le SCD Paris-Dauphine a intégré le moteur de recherche de Radio France dans son outil de découverte Odyssée. Certaines bibliothèques municipales intègrent, et de ce fait cataloguent, des podcasts dans leur SIGB comme la Médiathèque de Rumilly (en exemple : la notice de « Un podcast à soi« ). Au sein des bibliothèques universitaires de Lille, les BU Droit et Santé proposent régulièrement des recommandations de podcasts sur leurs réseaux sociaux.

Par ailleurs pendant le confinement et jusque juillet, Lilliad a proposé sur son compte twitter #PoDoJo.

Cette initiative a permis de valoriser la documentation électronique d’une manière originale en prenant comme appui des podcasts. A la même période, la BIS a de son côté proposé à ses usagers des sélections de podcasts et de ressources audiovisuelles librement accessibles.

Certaines bibliothèques sont également passées de prescriptrices à productrices ou co-productrices de podcasts à destination de leurs publics ou des professionnels des bibliothèques. On citera notamment :

Dans le monde anglophone, vous trouverez sur le blog de Christian Lauersen (« The Library Lab« ) une liste régulièrement mise à jour de podcasts conçus et produits par et sur les bibliothèques.

Ce billet a pour objectif d’être enrichi. La bibliothèque où vous travaillez propose un dispositif en lien avec des podcasts ? N’hésitez pas à nous le signaler. Nous compléterons ce billet. Si le sujet vous intéresse, sur AgoraBib vous trouverez une discussion sur la valorisation des podcasts en bibliothèque municipale ou universitaire.

Et pour finir car je suis toujours preneuse de recommandations 😉 : vous en écoutez, vous, des podcasts ? Si oui lesquels ?

Hélène Mistretta

Journée d’étude RUN 2018 à l’IMT de Lille-Douai

run2018_5 (1)

Crédit photo : ©ComUE LNF

Le jeudi 8 Novembre 2018, à l’IMT (école nationale supérieure Mines-Télécom) de Lille-Douai avait lieu la journée d’études « RUN (Rencontres UNiversitaires : Pédagogie et Numérique) 2018″. La visée était de : « comprendre, d’adapter et de personnaliser » pour l’enseignement et les apprentissages. Toute la journée, nous nous sommes penchés sur le thème des learning analytics (L.A.), en se demandant de quelle manière ils pouvaient constituer un apport dans le cadre de l’enseignement. Il se révèle que l’analyse des pratiques d’apprentissage permet de les améliorer Lire la suite

Run 2016 ou comment utiliser le numérique pour enseigner autrement 

Office desk with laptop computer, planner, mobile smartphone and coffee cup.

Run, Run mais de quoi s’agit-il ?

Développons d’abord ce sigle, RUN ou Rencontres Universités Numériques. Le 10 novembre dernier s’est tenu le séminaire RUN 2016, organisé par la ComUE Lille Nord de France, auquel j’ai assisté.

Ce séminaire d’échanges a notamment permis d’expliquer / d’illustrer les liens entre les pratiques d’enseignement et l’usage du numérique dans l’enseignement supérieur grâce à des retours d’expériences, des exemples et des apports plus théoriques.

Lire la suite

Les Learning-labs : les espaces d’apprentissage numériques innovants

La presse professionnelle s’est régulièrement fait l’écho ces derniers mois des nouveaux espaces d’enseignement mis en place par quelques grandes écoles (surtout) et quelques universités, dont la Catho de Lille.366191-salle-de-pedagogie-experimentale-a-l-universte-catholique-de-lille-2-ucl-580x310

Une synthèse (résultat d’une enquête menée par les équipes d’Educpro) vient d’être mise à jour tout récemment. Elle revient sur le concept de Learning-lab, qu’on peut rapidement définir comme un lieu d’apprentissage, ouvert sur l’extérieur et s’appuyant sur l’inventivité, la création et le travail étroitement collaboratif entre enseignants et étudiants. L’objectif principal de ces lieux est au final, de repenser le rapport pédagogique, dans une perspective plus interactive et favorisant l’autonomie des apprenants. Lire la suite

Etes-vous prêts pour un tour du monde en 8 heures ?

C’est ce que nous propose le London book fair à travers leur événement « Around the World in 8 Hours ».

De 9h à 18 h Tower_Transit_bus_route_25_(cropped)(heure anglaise) se tiendront plusieurs visioconférences sur les problématiques de l’édition numérique, animées par des intervenants du monde entier sur plusieurs réseaux sociaux : Twitter, Facebook, YouTube, LinkedIn et Google+.

Si vous êtes disponible le mercredi 18 mars, n’hésitez pas à vous inscrire, c’est gratuit ! Et si vous y participez, pensez à faire un compte-rendu. Seule obligation : parler anglais !

Géraldine Huyghe

La fin de l’écriture cursive à l’école

La Finlande vient d’annoncer ces derniers jours une décision qui fait déjà polémique : la disparition de l’apprentissage de l’écriture cursive à l’école, et ce dès la rentrée prochaine. 5406459295_9a5de0284c Une mesure qui est déjà entrée en vigueur dans 45 des 50 états des États-Unis il y a un peu plus d’un an, et qui aujourd’hui arrive en Europe. L’écriture cursive est cette écriture en « attaché », « liée », que l’on a tous appris à l’école, armés de notre plus belle plume et d’un buvard bien utile, souvenez-vous ! Lire la suite